Etna Experience organise des tours sur l'Etna, pour profiter au mieux du trekking et des visites guidées sur le volcan Etna

Nouvelles, curiosités et informations sur l'Etna

L’Etna entre littérature, mythes et cinéma

Mythes et légendes sur le volcan le plus haut d’Europe

Si puissante et si fière, notre Etna peut se vanter depuis l’antiquité d’avoir été l’objet d’inspiration pour les artistes, les intellectuels et les écrivains. Le plus haut volcan d’Europe, symbole incontestable de la ville de Catane, a été, en effet, au cours des siècles, mentionné dans d’innombrables œuvres littéraires, mais aussi dans diverses légendes et mythes qui ont été transmis dans l’histoire.

Les Grecs ont montré un intérêt particulier pour notre volcan : il suffit de penser au philosophe Empedocle, qui est dit dans le mythe qu’il est tombé dans le cratère, poussé par la curiosité pour découvrir et observer de près les phénomènes volcaniques.

Il existe de nombreux mythes grecs qui mentionnent le Vin de l’Etna, l’un des favoris du dieu Bacchus.

Il faut aussi mentionner les poèmes épiques, en particulier l’Odyssée d’Homère : comme le veut la tradition, à laquelle les Cataniens sont très attachés, les magnifiques Faraglioni qui s’élèvent imposants à Aci Trezza, ne sont que des rochers d’origine volcanique lancés par le cyclope Polyphème.

Ou, encore une fois, notre merveilleux volcan est aussi mentionné dans l’Énéide de Virgile.

Pendant la Renaissance, nous pouvons trouver, à la place, une œuvre littéraire entière dédiée à notre volcan : c’est le “De Aetna“, un essai en latin écrit par Pietro Bembo, qui s’est rendu au sommet du Volcan. L’auteur explique qu’il a décidé de consacrer une œuvre entière à sa visite à l’Etna, parce qu’après son retour de Sicile, la curiosité des amis et des parents qui voulaient en savoir plus sur l’Etna était si forte qu’elle a poussé Bembo à rédiger une description détaillée et approfondie de son expérience à l’Etna, pour que chacun puisse en faire partie.

Mais l’Etna n’était pas seulement une source d’inspiration pour les écrivains et penseurs grecs ; au contraire, visiter le volcan pendant le Risorgimento était un véritable “must” pour tous les intellectuels européens. Ainsi, par exemple, l’Etna a été une étape du voyage en Italie de l’écrivain romantique Goethe, qui en a été très enthousiaste. Dans son œuvre “Viaggio in Italia” de 1816, tirée de son journal personnel, Goethe nous donne une description très détaillée de ce qu’était sa marche sur l’Etna, citant la visite des Montagnes rouges, les anciennes coulées de lave et se référant aussi au pays de Nicolosi. Le romantique allemand décrit ainsi l’expérience de sa tournée : “Des blocs et des dalles dentelés nous ont présenté leurs masses raidies, à travers lesquelles nos manèges ont ouvert un chemin au hasard. Lorsque nous atteignîmes le premier sommet d’une certaine importance, nous nous arrêtâmes (…) Les masses de lave au premier plan, les sommets jumeaux des Montagnes rouges à gauche, et de rejet pour nous la forêt de Nicolosi, au-dessus de laquelle se dressait le cône de l’Etna couvert de neige et légèrement fumant…”.

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons de l’époque actuelle, nous ne pouvons manquer de mentionner le grand poète, écrivain et réalisateur Pier Paolo Pasolini, qui décide de tourner quatre de ses films sur l’Etna (“L’Evangile selon Matthieu”, “Porcile” “Theorem” et “Les Histoires de Canterbury”). Mais Pasolini n’avait pas seulement été impressionné par l’Etna : bien plus encore, il était fortement lié par elle, surtout au niveau émotionnel, presque intime. En fait, de nombreux témoignages autobiographiques et photographiques dépeignent Pasolini sur l’Etna : comme il l’a dit lui-même, l’Etna a été son lieu de paix, comme il l’a été pour certains des protagonistes de ses films, surtout de la bourgeoisie qui, cherchant une issue à la frénésie urbaine, a trouvé la paix à Etna.

Aujourd’hui encore, l’Etna ne perd pas son charme, et nous sommes sûrs que cela n’arrivera jamais. Notre Volcan a des origines, un territoire, une histoire, des paysages à ne pas négliger et c’est pourquoi chaque année, il est choisi comme l’une des principales étapes, par les touristes qui viennent visiter Catane et la Sicile.

Si vous voulez passer une journée loin de la circulation de la ville, vous promener dans les sentiers, découvrir les anciennes coulées de lave lors d’une excursion, entourés des odeurs et des couleurs de notre magnifique terre, ou si vous êtes curieux de déguster les vins DOC de notre Etna lors d’une vraie dégustation, vous ne pouvez manquer nos visites commentées !